L’équilibre se danse

En Wutao, on ne parle jamais d’équilibre.
Pourtant, l’équilibre est une notion très importante dans chaque art corporel, et aussi (surtout) pour la corporalité. On ne parle pas d’équilibre en Wutao, mais on joue avec. En réalité, on pourrait presque dire que l’on joue avec le déséquilibre, qui est pour nous, pratiquant·es de Wutao, de l’équilibre en mouvement. Plus que la recherche immanente d’une posture statique, un idéal de placement où plus rien ne devrait jamais bouger, nous préférons… la vie.
Cette écoute du vivant dans ce qu’il a de plus intime, nous allons le trouver d’abord dans le mouvement, dans ce qui bouge alors que je n’ai pas l’intention de bouger. C’est entre autre la pratique de cette écoute profonde et sensible qui va nous permettre de nous déployer, de déployer l’onde, et avec cette onde de reconnaître ce sensible dans toute chose.
Le jeu avec le déséquilibre permet de créer de l’espace et d’entrer en relation avec lui, alors que la recherche de l’équilibre ne crée pas ce rapport au vivant. Il fabrique au mieux une idée, une pensée, une pensée qui fige et qui exige. Qui met aussi souvent en échec. Jouer avec le déséquilibre permet de laisser apparaître l’équilibre et de tomber dedans, comme en amour, comme en état de UN. L’équilibre arrive comme le printemps à qui on a permis l’hiver…


Sandrine Toutard, Professeuse formatrice de Wutao